Schéma de principe de Tor

Depuis les révélations d'Edward Snowden sur les écoutes de la NSA, il semblerait que de plus en plus d'internautes se tournent vers le réseau Tor pour protéger leur vie privée. La carte interactive Onionview, relayée par The Wired, indique la localisation de l'ensemble des nœuds du réseau, les routeurs, à travers le monde.

On compte ainsi actuellement 6 425 routeurs, contre un peu moins de 2 000 il y a cinq ans. Or avec le nombre d'utilisateurs et de routeurs, la force du réseau augmente. Cette carte permet aussi d'identifier les pays comportant le plus grand nombre de noeuds. L'Allemagne arrive en tête avec 1 364 routeurs, suivie des Etats-Unis (1 328) et de la France (714).

Qu'est-ce que Tor ?

« The Onion Router » est un réseau décentralisé dans lequel les communications, au lieu d'aller en ligne droite, rebondissent à travers un réseau de routeurs au moyen d'un cryptage composé de plusieurs couches (comme celles d'un oignon). En prenant ce chemin tortueux, les utilisateurs protègent leur anonymat puisqu'il devient impossible en interceptant la communication en un point donné du réseau d'identifier à la fois son origine et sa destination.

Pour utiliser Tor, il suffit de télécharger le navigateur spécial sur le site du projet et de s'en servir à la place du navigateur web habituel. Seule différence: du fait des relais et des opérations de chiffrement/déchiffrement, la navigation sécurisée par Tor est plus lente que la navigation ordinaire.

Pour en savoir plus (en anglais), c'est ici: