HP Pavilion mini 300

Ce petit tutoriel n'a pas vocation à être complet. Il est destiné à des gens comme moi, qui connaissent déjà un peu Linux sans être des experts et qui voudraient faire quelque chose de semblable à ce que je viens de faire.

Il ne prétend pas remplacer les tutoriels très complets qu'on peut trouver un peu partout, seulement les compléter un peu, et parfois les simplifier, en témoignant d'un cas particulier. Si vous êtes dans un cas similaire et qu'il vous permet de gagner une heure ou deux, alors il aura rempli son rôle.

Ma situation au 7 janvier 2018

Après avoir installé un Linux Ubuntu 16.0416.04 sur un Gigabyte Brix neuf acheté pour l'occasion, je voudrais faire pareil sur le HP Pavilion mini (kisfépu) de mon bureau, qui commence à faire n'importe quoi sous Windows 10. Je voudrais toutefois conserver une possiblité de booter sur un Windows10 (complètement nettoyé) pour le cas où j'aurais besoin ponctuellement de logiciels qui ne fonctionneraient que sous Windows (par exemple Mathematica si un jour je réussis à avoir une carte de (vieil) étudiant, car vu le prix public non-étudiant, ce n'est évidemment pas dans mes moyens).

Le problème résolu le 7 janvier

Ma clé Linux Ubuntu fonctionnait, puisqu'elle m'avait permis d'installer Linux sur le Gigabyte neuf sans système d'exploitation.

Mais impossible de booter sur cette clé USB depuis Windows 10. J'avais beau demander le boot sur la clé usb depuis le menu Windows "système/récupération/booter sur une clé USB", ça ne fonctionnait pas, ça continuait de booter Windows.

La solution que j'ai trouvée:

Comme toujours, une fois le pb résolu, la solution semble évidente, sauf que j'ai passé deux heures à la trouver !

Il fallait passer par une modification du BIOS

  • Redémarrer le HP Pavilion mini en laissant la touche «Echappement» enfoncée. Important de la laisser enfoncée dès le début parce que ça démarre vite et que si on la relâche une seule demi-seconde, la loi de l'e**erdement maximum fera que ce sera pile poil au moment où il ne fallait pas et le système démarrera sous Windows.
  • On accède au BIOS, et là un piège à éviter: Contre toute logique, la bonne option à choisir n'était PAS F9 Boot Options (qui ne permet pas de résoudre le problème) mais:
  • F10 Bios Setup, puis "storage", puis "Boot order". Là, sélectionner "USB Hard Drive" et le faire monter en tête de liste.
  • Ensuite, comme d'habitude "Save changes & exit", le sytème rédémarre cette fois comme il faut, sur la clé USB Linux.

(Je vous l'avais dit: Ce n'est qu'après avoir trouvé qu'on se demande pourquoi on n'y avait pas pensé avant!)

La suite de l'aventure:

  • J'ai pris le temps de vérifier 12 fois que j'ai bien les sauvegardes de tout. Non seulement les fichiers perso, mais aussi les bookmarks Firefox et aussi les profils Thunderbird et aussi les contacts Thunderbird et aussi les calendriers Lightning et aussi mon portefeuille de mots de passe. Pour la sauvegarde des profils Thunderbird, il y a plein de tutos là-dessus. Ils sont dans /Roaming/Thunderbird sous Windows. Dans Linux, ils seront dans ~/.thunderbird/
  • Réinstaller un Windows10 propre. Ca s'est passé sans souci sans avoir à réinstaller les fichiers perso qui ont été correctement conservés, merci Windows10 qui est un gros progrès à ce niveau là. Je n'ai pas réinstallé les autres logiciels windows, vu que je n'en ai pas besoin pour l'instant.
  • Installer un Unbuntu en dual boot UEFI et le configurer. Ca s'est passé sans souci. C'est après que ça s'est corsé un peu avec quelques soucis que je vais lister plus bas.

Firefox

  • Aucun souci pour le transfert de Firefox sous Linux grâce au fait que je dispose d'un compte de synchronisation Firefox (cf menu préférences de Firefox). Sinon, il aurait fallu réimporter les bookmarks/favoris et aussi les mots de passe enregistrés. A ce sujet, ne pas oublier de protéger les mots de passe enregistrés par un mot de passe principal dans les options de sécurité de Firefox.

Keepass

  • Bon, j'utilisais Keepass jusqu'ici sous Windows comme sous Linux. A l'occcasion de ce transfert, j'ai découvert que Keepass n'est plus maintenu depuis un an. Il y a eu un fork qu'on trouve tout de suite dans les logiciels Ubuntu et qui s'appelle KeePassXC. C'est presque aussi bien sauf qu'on ne peut plus organiser les mots de passe de chaque onglet dans un ordre aléatoire. Un petit numéro en préfixe dans les noms permet de remettre les choses en place via le tri alphabétique. c'est un peu moins joli, mais ça marche aussi bien. Mais ok, c'est moins joli.

Barre ubuntu

Thunderbird

  • La grosse galère, ça a été le transfert de Thunderbird de Windows10 à Linux Ubuntu. En fait, plus précisément, le transfert de Thunderbird (logiciel de messagerie) plus Lightning (extension de calendrier). Le transfert de thunderbird tout seul marche impec via le tranfert du fichier "profil" (il y a plein de tutos très bien faits pour ça). Sauf qu'en procédant comme ça, Lightning ne veut plus s'installer ensuite. Et réciproquement.
  • La solution que j'ai trouvée.
    • Pour les utilisateurs qui n'utilisent pas Lightning pas de souci, simple tranfert du fichier profil comme dans les tutos. Petite astuce, dans Ubuntu 16 en standard il faut taper ctrl+H pour voir les fichiers cachés dans le gestionnaire de fichier, et en particulier pour accéder au répertoire .thunderbird et au fichier de profil 4w7machin.defaut. Autre truc utile pour faire des essais avec différents fichiers de profil, le nom du fichier de profil qui sera utililisé est écrit en clair dans profiles.ini. C'est ce genre de chose rustiques mais efficaces qui m'avaient converti à Linux il y a... houlaaaa.... bein oui, 23 ans déjà!
    • Pour les utilisateurs de la bécane qui utilisent Lightning (moi tout seul en fait): Installer Thunderbird comme pour les autres. L'installation de Lightning ne fonctionne plus mais on accède à tous ses comptes et surtout aux vieux emails qu'on veut garder. Déplacer tous les dossiers qu'on veut garder dans les "dossiers locaux" de Thunderbird. Les sauvegarder (il s'agit du dossier "Local Folder" qui est dans le profil). Réinstaller un nouveau Thunderbird vide et propre avec Lightning et tout reconfigurer bien comme il faut. Recopier le dossier "Local Folder" dans le nouveau profil. Réimporter les carnets d'adresse et les calendriers qu'on avait sauvegardés sous Windows. Un peu longuet, mais ça fonctionne très bien.

F.lux

  • Autre petite déception dans ce passage de Windows à Linux, j'utlisais sous Windows le petit logiciel F.lux qui fait du bien aux yeux sensibles. Il existe aussi sous Linux, mais avec moins de paramétrages possibles. En effet, il ne fonctionnera que la nuit, on ne peut pas lui imposer non plus une température de couleur pendant le jour. Comme F.lux n'est pas dans les dépôts standards de Unbuntu, plutôt que d'aller rajouter des dépôts et de bidouiller des "add-apt-repository" (ou pire encore de récupérer des paquets un peu au hasard svia Google sans savoir s'ils sont vraiment propres), autant utiliser le logiciel Redshit, qui sous Linux fait exactement pareil que F.lux et qui est dans le dépôt principal. Et pour la journée, bein après tout j'ai un réglage manuel de mon moniteur qui fait ça très bien aussi. Dès fois, on va chercher bien loin des solutions simples qu'on a déjà sous la main.

Teamviewer

  • J'utilise de temps en temps le logiciel d'échange et de prise de contrôle à distance "Teamviewer". Aucun souci sous Linux, il y a un paquet Debian a récupérer sur le site de l'éditeur Teamviewer, ensuite un simple double clic dessus permet de l'installer.

Imprimante

  • C'était ma grosse crainte au départ, mais ça s'est passé sans aucun problème pour mon imprimante HP wifi.

Bureaux virtuels

  • Moi, les bureaux virtuels, c'était déjà un des trucs que j'adorais sous Linux il y a 20 ans. J'ai été obligé d'attendre Windows 10 pour avoir un équivalent fonctionnel chez Microsoft (et encore!) Sous Ubuntu, pour les activer, il suffit d'aller dans les paramètres d'apparence (et pas "d'affichage"), onglet "comportement". C'est tout simple... quand on le sait!

 Configuration du bureau

  • Pas de souci particulier. Le bureau "Unity" peut dérouter un peu au début, mais tout est bien expliqué sur le tuto d'Ubuntu-fr. Ci-contre ma "barre de lanceurs" pour les applis les plus courantes. Dans l'ordre: Le bouton du tableau de bord, le gestionnaire des bureaux virtuels, le gestionnaire de fichiers, l'accès au disque dur externe, Firefox, Thunderbird, Libre Office, l'éditeur de texte brut gedit (à remplacer peut-être plus tard par un éditeur plus tourné "code", on verra), le protefeuille de mots de passe KeePassXC, Rythmbox pour la musique (peut-être inutile car en doublon avec les indicateurs, on verra à l'usage), la bibliothèque de logiciels, le gestionnaire de mises à jour, les paramètres système, LuckyBackup, le moniteur système, un terminal pour les lignes de commandes (à la fois l'inconvénient et le gros avantage de Linux, quand c'est compliqué à faire à la souris, souvent c'est beaucoup plus facile en ligne de commande) et la corbeille.

Sauvegardes

  • Sous Windows, j'avais opté pour SyncBackFree. Sous Linux Ubuntu, j'ai commencé par essayer le logiciel de sauvegarde par défaut "Sauvegardes". Je n'ai pas été emballé. C'est sans doute un très bon logiciel de sauvegarde de masse, un peu du genre de la célèbre "time machine" Apple, mais justement, ce n'est pas ça que je cherchais. Je voulais quelque chose de beaucoup plus simple, qui se contente de maintenir à jour sur le support de sauvegarde une copie facile à exploiter de mes fichiers personnels. Et si je veux accéder par la suite à un seul de ces fichiers, je veux pouvoir y accéder directement, sans avoir à utiliser un logiciel désarchivage. Pour ceux qui connaissent un peu Linux, je voulais en fait une interface graphique sympa pour la commande en ligne rsync. Finalement, j'ai opté pour LuckyBackup, et les premiers essais sont très concluants.

Voili. Si l'une de ces infos vous a été utile, envoyez-moi un email (cf rubrique contact de ce blog) histoire de me confirmer l'utilité de ce genre de post. Vous je ne sais pas, mais moi, si j'étais tombé dessus dans mes recherches, j'aurais gagné quelques heures !

A+ !

Pour aller plus loin :