Google hallucine

Vous êtes-vous jamais demandé comment les robots et leurs logiciels de reconnaissance de forme perçoivent le monde ?

Cette question n'est plus tout à fait théorique depuis que Google a mis à la disposition du public le code de l'un de ses logiciels de réseaux de neurones artificiels, qu'il utilise pour la classification d'images et la reconnaissance vocale. Cette technologie vise à essayer de reconnaître des motifs connus dans une image nouvelle. C'est elle qui permet de signaler à des "apps" qu'une image qui vient d'être transférée sur un réseau social représente un animal de compagnie, ou un visage humain, par exemple.

 

Image de base
image de base

Les réseaux de neurones artificiels sont en fait des logiciels qui tentent de simuler le fonctionnement d'un réseau de neurones biologiques. Leur originalité principale réside dans le fait qu'au lieu de les "programmer" de manière traditionnelle à procéder à des déductions, on les soumet à un véritable apprentissage.

 

Image interpétée 1
Le logiciel commence à "interpréter" ce qu'il voit.

Ainsi par exemple, on leur présente des dizaines de photographies d'oiseaux afin qu'ils finissent par en "induire" la forme générale d'un oiseau. L'objectif étant évidemment qu'ils parviennent à terme à détecter la présence d'un oiseau dans une image qui leur est présentée pour la première fois.

La nouveauté apparue dans l'article de Google tient dans ce que les chercheurs ont tenté d'inverser le processus pour mieux comprendre le fonctionnement de ces réseaux de neurones. A la manière dont nous parvenons à voir des dragons dans les nuages avec un petit effort d'imagination, ils ont "demandé" au logiciel de détecter quelque chose dans des images plus ou moins aléatoires en "insistant" suffisamment.

 

Image de baseimage interprétée
(crédit: eesmyal D.R.)

Au bout de quelques temps, le réseau y parvient remarquablement, au point de générer des images pour le moins psychédéliques.

Ainsi, un réseau entraîné à détecter des chiens, par exemple, aura tendance si on insiste suffisamment à en voir partout.

Les images ainsi générées ont quelque chose de tout à fait fascinant, voir de cauchemardesque.

Le logiciel en question ayant été mis à la disposition du public par Google, on commence à voir apparaître toutes sortes d'images plus incroyables, poétiques et/ou angoissantes les unes que les autres. Le site Popular Science en présente déjà quelques exemples remarquables.