Erreur 451
V&Js

Au terme de presque trois années de discussions, l'Internet Engineering Steering Group vient d'approuver un nouveau code d'erreur HTTP : l'erreur 451. Celui-ci désignera les pages web rendues inaccessibles suite à une injonction légale, autrement dit censurées, de manière beaucoup plus claire qu'avant.

 

Le nombre 451 n'a pas été choisi au hasard puisqu'il fait référence au roman Fahrenheit 451, de Ray Bradbury dans lequel les livres, décrétés illégaux, sont systématiquement brûlés.

Bien sûr, l'utilisation du code 451 ne sera pas obligatoire et il y a fort à parier que dans les pays où il y a le plus de censure, elle sera même interdite. Avec Mark Nottingham, les optimistes y verront malgré tout un progrès, en se disant « de deux choses l'une » :

  • Soit l'utilisation du code 451 est autorisée et l'internaute est informé du nombre de pages censurées qu'il rencontre.
  • Soit elle est interdite, et c'est alors le signe évident d'un degré de censure encore plus grand.